Pablomalo

Le codeur du bord de mer

J'avais expliqué dans un post précédent que je déployais ce site avec git. Voici comment j'ai récemment amélioré mon modus operandi pour éviter d'avoir à lancer un git pull côté serveur.

Continuer la lecture...

Avoir un dépôt git, c'est bien. Avoir un dépôt git privé, c'est parfois mieux. Mais comment assurer son authentification ?

Dans un précédent post, je rendais compte de mon utilisation de Git pour gérer un site web "flat-file", créé avec le CMS Grav.

A l'époque, le dépôt origin de ce projet était hébergé chez GitHub, où j'ai un compte gratuit. Mais des fichiers de ce genre ne gagnent rien à être rendus publics. Et je n'avais pas envie de passer par la caisse pour avoir le droit de les rendre privés. Je suis donc passé avec armes et bagages à la concurrence, en l'occurrence BitBucket, où les conditions d'utilisation me correspondent mieux : on peut créer un nombre illimité de dépôt publics ou privés, à condition que chaque projet ne compte pas plus de 5 utilisateurs.

Continuer la lecture...

Quoi de mieux que Git pour versionner et synchroniser des fichiers ? Or une installation de Grav n'est rien d'autre qu'un (petit) paquet de fichiers.

Pour vous donner une idée, l'install de base de grav-blog-skeleton, qui a servi de base à ce site, pèse moins de 12 Mo toute mouillée et dézippée. Pour l'essentiel, ce sont des fichiers .yaml pour les configs et .md (markdown) pour vos contenus. Bon, on peut aussi ajouter quelques photos pour faire joli...

Dans le reste de ce post, je retrace la procédure suivie pour garder mon site web synchronisé (ou pas, selon mes envies) avec avec ma machine de développement.

Continuer la lecture...