Pablomalo

Le codeur du bord de mer

Beaucoup de mes cours ont été centrés sur Java. D'où l'envie de me renforcer en PHP -- d'autant qu'en entreprise, je travaille beaucoup sous Symfony et Magento. Je me suis donc offert un cours PHP sur Pluralsight. Le spaceship operator, vous connaissez ?

Continuer la lecture...

Avec Let's Encrypt, vous avez zéro excuse pour ne pas passer votre site en https.

Vous avez suivi ce post et votre embryon de site est déjà en ligne. Pour sécuriser ses transactions, il ne reste plus qu'à activer le mode SSL (Secure Socket Layer).

Continuer la lecture...

Quoi de mieux que Git pour versionner et synchroniser des fichiers ? Or une installation de Grav n'est rien d'autre qu'un (petit) paquet de fichiers.

Pour vous donner une idée, l'install de base de grav-blog-skeleton, qui a servi de base à ce site, pèse moins de 12 Mo toute mouillée et dézippée. Pour l'essentiel, ce sont des fichiers .yaml pour les configs et .md (markdown) pour vos contenus. Bon, on peut aussi ajouter quelques photos pour faire joli...

Dans le reste de ce post, je retrace la procédure suivie pour garder mon site web synchronisé (ou pas, selon mes envies) avec avec ma machine de développement.

Continuer la lecture...

Vous en avez assez des back-offices ? Moi aussi.

J'ai peu d'expérience dans le développement de sites web, mais au cours de mes précédents boulots dans la communication, j'ai souvent fait office de fournisseur de contenu et de webmaster. Je garde d'assez mauvais souvenirs de certains back-offices, plombés par des menus pléthoriques, des éditeurs de texte plus ou moins foireux et surtout une extrême lenteur. Je clique, j'attends, je clique, j'attends... Pour mon premier site perso, je voulais passer à autre chose.

Les circonstances m'ont forcé la main. Je m'explique : au lycée, la connexion internet est souvent défaillante. Impossible de travailler en ligne dans un back-office. On peut bien sûr travailler sur une version locale, mais ensuite, bonjour la galère pour répercuter les changements sur le serveur web.

Beaucoup de mes camarades de promo préfèrent les sites statiques, avec un design custom qui reflète leur goût et leur savoir-faire. Moi, j'aime quand même la flexibilité qu'offre un CMS. On a moins de liberté sur la présentation (à moins d'être bien plus calé que moi en CSS), mais plus de facilité pour ajouter, enlever et modifier du contenu. Et de mon point de vue, le fond doit primer sur la forme.

Continuer la lecture...